we sign it - Taxer les GAFA et les multinationales ça ne peut vraiment plus attendre !!!

Taxer les GAFA et les multinationales ça ne peut vraiment plus attendre !!!

Après l’échec récent d’un accord politique à Bruxelles sur la question de l’évasion fiscale des GAFA et des multinationales, et faute d’une convention internationale, nous, citoyens, citoyennes reprenons le combat en France pour interpeller nos élu(e)s pour que la taxation des GAFA soit une priorité dans le budget 2019 !

Signez et interpellez vos élu·e·s !!!

#GAFAmaTune

L’évasion fiscale des multinationales, c’est :
- autant de milliards qui, chaque année, manquent à l’appel pour financer l’école et l’hôpital,
- autant de milliards qu’il faut prélever à la place sur des salariés, les petites entreprises et à présent les retraités.
La taxation des grandes sociétés de l’Internet est aujourd’hui enlisée aussi bien à Bruxelles ou qu’à l’OCDE ! Le lobby des GAFA et des multinationales croient pouvoir s’imposer, défendons l'intérêt général et montrons leur que les citoyens peuvent gagner ! Techniquement, les textes pour taxer les GAFA existent, mais sont laissés au placard faute de volonté et d’accord politique en Europe !
Ces textes valident à 100% l’action de Paradise Guerilla depuis plus de trois ans. Ils rendent légitime les amendements proposés par Sauvons l’Europe et déposés au Sénat par Marie Noelle Lienemann en 2016 et 2017.
Les gouvernements de François Hollande et d’Emmanuel Macron ont tous rejeté nos amendements, pourtant adoptés par une majorité de sénateurs, toutes couleurs politiques confondues, au delà des différences partisanes !

Aujourd’hui preuve est faire que la taxation des GAFA est possible immédiatement !
Une action de la France aurait un effet levier pour toute l’Europe

Alors, faisons le !
Nous déposons à nouveau un amendement pour le budget 2019 qui n’est rien d’autre que la transposition du projet bloqué à Bruxelles

Soutenez-nous ! Interpellez vos député·e·s et vos sénateur·trice·s !

Signer

Diffusez auprès de votre entourage